Les femmes qui souhaitent avorter mais qui sont contraintes de garder l’enfant, auraient davantage de conséquences psychologiques que celles qui peuvent avoir recours à l’IVG.

http://sante.lefigaro.fr/article/l-impossibilite-d-avorter-augmente-le-stress

Partager cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *