Equateur, le président menace de quitter son poste si la loi interdisant l’avortement est modifiée

<p>
<em>En conflit sur l&rsquo;avortement, le pr&eacute;sident Rafael Correa, s</em>ocialiste et catholique, <em>menace de quitter son parti -</em> AFP | <strong>Lib&eacute;ration</strong> (21/10) – <a href="http://www.liberation.fr/monde/2013/10/21/en-conflit-sur-l-avortement-correa-menace-de-quitter-son-parti_941358">http://www.liberation.fr/monde/2013/10/21/en-conflit-sur-l-avortement-correa-menace-de-quitter-son-parti_941358</a></p>
<p>
Pour rappel, La loi actuelle punit les m&eacute;decins pratiquant l&rsquo;avortement d&rsquo;une peine de six ans de prison, tandis que le nouveau Code p&eacute;nal pr&eacute;voit de l&rsquo;&eacute;tendre &agrave; 16 ans de r&eacute;clusion en cas de d&eacute;c&egrave;s de la patiente.&nbsp;<span>Selon des chiffres de l&rsquo;Organisation mondiale de la sant&eacute; (OMS) et du gouvernement, quelque 125&nbsp;000 avortements sont pratiqu&eacute;s clandestinement dans le pays andin de 15 millions d&rsquo;habitants, constituant la troisi&egrave;me cause de mortalit&eacute; maternelle.</span></p>
<p>
&nbsp;</p>

Partager cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *