Algérie : presse et arrestations pour avortements clandetins

Arrestations pour avortement en Algérie : comment la presse en parle !

TIARET : Deux personnes écrouées pour avortement illégal

Le procureur de la république près le tribunal de Tiaret a décidé

en fin de semaine de la mise sous mandat de dépôt des dénommées D.K, 37

ans infirmière, celle qui faisait dans la pratique illégale de la

médecine et A.K, une jeune fille de 37 ans. Deux autres jeunes filles,

M.A, 28 ans et K.M, 27 ans ont été citées à comparaitre pour les mêmes

motifs. Tout a commencé fait savoir une source sécuritaire quand A.K a

été évacuée en urgence à la maternité de Tiaret où l’on a constaté

qu’elle venait de subir un acte contraire à la loi et aux mœurs. A.K

pressée par les policiers avoua avoir eu recours à D.K, une infirmière

qui réside à Sougueur pour se faire avorter. D.K fut confondue et avoua

ses forfaits. Dans la foulée elle apprendra aux policiers que deux

autres jeunes filles sont elles aussi passées parses mains. Les deux

dernières M.A et K.M ont été citées à comparaitre.

Partager cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *