Pologne : revue de presse

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans en Amerikaans Engels. Voor het gemak van de kijker, is de inhoud hieronder weergegeven in de standaard taal van deze site. Je kunt op een van de koppelingen klikken om de taal van de site naar een andere beschikbare taal te veranderen.

22/10/2020

“Le Tribunal constitutionnel a déclaré inconstitutionnel l’IVG en cas de malformation du foetus, qui représente la quasi-totalité des avortements légaux. Une décision réclamée de longue date par le parti ultraconservateur au pouvoir.”

23/10/2020

“Par 11 voix pour et 2 voix contre, le Tribunal constitutionnel polonais a décidé, jeudi 22 octobre, que l’interruption volontaire de grossesse (IVG) pour cause de graves malformations du fœtus était contraire à la Constitution.”

“Déjà très limité, l’accès à l’interruption volontaire de grossesse ne sera plus possible en cas de malformation grave du fœtus, a décidé la Cour constitutionnelle polonaise. Pour ce journal libéral, le parti au pouvoir utilise ce sujet pour détourner l’attention d’une situation sanitaire déplorable.”

24/10/2020

“Plus de 10 000 personnes ont manifesté, vendredi soir à Varsovie, pour contester la limitation du droit à l’avortement par la Cour constitutionnelle.”

26/10/2020

“Des cours d’éducation sexuelle en sursis, une morale sexuelle profondément enracinée dans le catholicisme et un gouvernement qui dénigre ouvertement les minorités sexuelles : la question de la sexualité divise profondément la société polonaise.”

“En relançant en pleine pandémie de Covid-19 la question de l’avortement, le gouvernement monte les Polonais les uns contre les autres pour détourner l’attention de son impréparation au rebond des contaminations, accuse le journal d’opposition Gazeta Wyborcza.”

27/10/2020

“Un referendum sur l’avortement au vu des circonstances actuelles ne permettrait pas d’amorcer Des pro-IVG bloquent les centre-villes des agglomérations polonaisesune discussion réelle et approfondie, d’après le médiateur polonais des droits civiques Adam Bodnar. Un entretien d’Euractiv Pologne.”

“Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a défendu mardi une décision de justice synonyme d’interdiction quasi totale de l’avortement en Pologne, appelant à mettre fin à “la barbarie” des manifestations de colère dans tout le pays.”

“Des centres-villes envahis de manifestants, des carrefours bloqués, la colère gronde en Pologne. Pour le cinquième jour consécutif, ils étaient des milliers, en majorité des femmes, à rejeter l’ interdiction quasi-totale de l’avortement. Jeudi le Tribunal constitutionnel polonais a décidé de proscrire l’IVG en cas de malformation grave du foetus.*”

“Dimanche 25 octobre, des manifestants ont protesté dans des grandes villes de Pologne contre un durcissement de la loi sur l’avortement, validé par le tribunal constitutionnel jeudi 22 octobre. Certains ont ciblé des églises alors que l’épiscopat a largement soutenu la mesure.”

“Evelyn Regner, présidente de la commission des droits des femmes et de l’égalité des genres au Parlement européen, revient sur les récentes remises en cause du droit à l’avortement de la part de Pologne et de la Hongrie.”

“Ils ont essayé de rentrer dans une église de Varsovie, pour perturber la messe du dimanche. Les pro-avortement multiplient les actions coup de poing depuis quatre jours pour crier leur colère face au nouveau jugement du Tribunal constitutionnel polonais encore plus restrictif sur le sujet. Désormais il ne sera plus possible d’avorter en cas de malformation grave du foetus.”

28/10/2020

“En Pologne, l’IVG va devenir quasi impossible. Cette décision remet aussi en cause la séparation des pouvoirs dans le pays.”

“Plusieurs organisations féministes appellent à la grève, mercredi, en Pologne, après l’interdiction quasi-totale de l’avortement par le Tribunal constitutionnel. Mobilisées depuis plus de six jours, les Polonaises contestent la légalité de cette décision.”

29/10/2020

Les protestations se poursuivent dans plusieurs villes de Pologne après que la Cour constitutionnelle a déclaré l’avortement eugénique anticonstitutionnel. Dans de nombreuses églises, les croyants ont été empêchés de prier. «Désormais, une prière spéciale sera récitée dans les églises» a déclaré Mgr Artur Miziński, secrétaire de la Conférence épiscopale polonaise.

Un peu plus d’une centaine de personnes, selon l’estimation de la police de Bruxelles-Ixelles, ont manifesté, ce jeudi de 17h00 à 18h15, devant l’ambassade de Pologne située rue Stévin, pour protester contre l’interdiction quasi totale de l’avortement dans le pays. Il n’y a pas eu d’incident. Une première manifestation avait rassemblé mercredi à 18h00 environ 300 personnes, toujours selon la police.

31/10/2020

En tentant de durcir l’accès à l’avortement alors qu’il a totalement perdu le contrôle sur la pandémie, le gouvernement polonais suscite la colère jusque dans les rangs de ses propres partisans.

Le verdict du tribunal c’est comme si on nous “crachait au visage” lance Natalia Broniarczyk, militante féministe qui a connu l’avortement et qui aide aujourd’hui les Polonaises à contourner une des lois sur l’IVG parmi les plus strictes en Europe, qui vient encore d’être restreinte.

3/11/2020

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté vendredi à Varsovie et à travers la Pologne, défiant les restrictions liées à la pandémie, pour protester contre une décision de la justice interdisant quasiment tout avortement.

4/11/2020

Editorial. Confronté à une contestation d’une ampleur inattendue et en chute dans les sondages, le gouvernement polonais cherche une échappatoire à la quasi-interdiction de l’avortement décidée par le Tribunal constitutionnel.

Depuis deux semaines, des marées humaines déferlent dans les rues polonaises pour défendre le droit à l’avortement à nouveau menacé. Face à une mobilisation inédite, le gouvernement a décidé mercredi, de suspendre la décision du tribunal constitutionnel restreignant l’accès à l’interruption volontaire de grossesse.

5/11/2020

Depuis deux semaines, des manifestations ont lieu dans toute la Pologne pour défendre le droit à l’avortement attaqué par une décision du Tribunal constitutionnel. Spécialiste du populisme de droite, Marta Kotwas analyse l’ampleur de la mobilisation.

6/11/2020

Mass demonstrations have exposed underlying anger at political and religious interference in people’s everyday lives

9/11/2020

Les protestations contre les restrictions successives du droit à l’IVG prennent une ampleur exceptionnelle. Elles diffèrent des mobilisations de 2016 et 2018 et traduisent peut-être cette fois-ci une mutation radicale de la société polonaise.

11/11/2020

Une centaine de manifestants en même temps selon la police de Bruxelles-Ixelles, et jusqu’à 350 personnes au total selon une organisatrice qui précise qu’une rotation a été mise en œuvre pour permettre à tous les gens qui s’étaient déplacés de participer un moment à la manifestation, se sont rassemblés mercredi soir entre 17h00 et 18h35 sur le rond-point Robert Schuman, au cœur des institutions européennes à Bruxelles, pour dénoncer l’interdiction quasi totale d’avorter en Pologne.

13/11/2020

En Pologne, alors que le gouvernement ultra-conservateur songe à ratifier une loi interdisant presque totalement l’avortement, des dizaines de milliers de femmes manifestent sans relâche dans les rues et les églises de Varsovie, malgré la pandémie de Covid-19. Mais cette colère populaire dépasse largement la cause des partisans de l’avortement et vise aussi l’emprise croissante de l’église catholique sur l’agenda du gouvernement, qui semble déstabilisé. Notre reporter a suivi ces Polonaises qui luttent nuit et jour pour défendre leurs droits.

25/11/2020

Hundreds of thousands of Poles have taken to the streets since late October, defying bans on mass gatherings and risks from the COVID-19 pandemic to protest the government. An immediate concern for protesters is the implementation of abortion regulations that would in effect end a woman’s choice to terminate a pregnancy in almost all cases.

A l’occasion de la journée contre les violences faites aux femmes, près d’une centaine de personnes, pour beaucoup des femmes d’origine polonaise, se sont rassemblées mercredi à 13h00 sur la place du Luxembourg, devant le parlement européen à Bruxelles, pour dénoncer les restrictions drastiques à l’accès à l’avortement en Pologne.

26/11/2020

“Les eurodéputés ont “vivement condamné” jeudi un arrêt du Tribunal constitutionnel en Pologne imposant une interdiction quasi totale de l’avortement, dénonçant une décision qui “met en péril la santé et la vie des femmes” et viole les droits humains fondamentaux.”

01/12/2020

Des slogans chocs à la créativité débridée brandis sur des pancartes et les réseaux sociaux. Les jeunes, en première ligne de la mobilisation contre la délégalisation de l’avortement en Pologne, défient le pouvoir par l’humour et la dérision.

14/12/2020

Des milliers de personnes ont manifesté ce dimanche à Varsovie contre l’interdiction de l’avortement. L’Église catholique est en partie responsable de cette décision. De nombreux Polonais sont prêts à renoncer à leur foi pour la contester.

/