La Plateforme Abortion Right défend la liberté de choix et le respect des droits des femmes

La Plateforme Abortion Right tient à rappeler que le droit à l’avortement est un droit humain fondamental et un enjeu majeur de santé publique. Il est essentiel de déstigmatiser l’interruption volontaire de grossesse (IVG) étant donné qu’en Belgique, une femme sur cinq aura un jour recours à l’IVG. Comme spécifié par l’OMS dans ses lignes directrices publiées en 20221, interdire l’avortement n’en diminuera jamais le nombre mais le rendra clandestin et risqué pour la santé et la vie des femmes. Notons que la prévention des grossesses non désirées ainsi que des avortements non sécurisés passent par une éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle (EVRAS) claire, fiable et complète ainsi que par des services donnant accès à des soins liés à l’avortement de qualité.

Les choix sémantiques sont cruciaux dans le débat sur l’avortement. C’est pourquoi, La Plateforme Abortion Right encourage les médias et les décideur·euses politiques à utiliser le terme “liberté de choix” plutôt que les termes “pro” ou “anti” avortement. Le terme “libre choix” reflète la réalité qui est que l’avortement est un choix personnel et que chaque femme a le droit de prendre cette décision sans être stigmatisée. Le libre choix est également au coeur des préoccupations des professionnel·le·s et de leur accompagnement.

Malheureusement, il y a encore beaucoup de contre-vérités qui circulent autour de l’avortement comme par exemple “l’avortement rend stérile” alors que selon les chiffres 2021 de la Commission nationale d’évaluation relative à l’avortement, dans 98,5% des cas, aucune complication médicale immédiate n’a été constatée suite à une IVG. Nous pouvons aussi entendre “qu’on ne se remet jamais psychologiquement d’une IVG”. Dans ce cas, il semble pertinent de rappeler qu’aucune femme ne réagit de la même manière face à une IVG et que les professionnel·le·s des Centres de Planning familial prennent en considération les situations singulières de chaque femme et/ou couple afin de l’/les accompagner au mieux. D’ailleurs, différentes études et témoignages sur le vécu de l’avortement révèlent que dans la grande majorité des cas, le premier sentiment évoqué est le soulagement.

La Plateforme Abortion Right défend le droit des femmes de choisir leur propre avenir, y compris de choisir d’avoir ou non un enfant. Il est primordial d’écouter le vécu des femmes et de garantir un accès sûr et légal à l’avortement. Nous demandons également à tou·te·s de rejeter les arguments fallacieux et de se tenir aux côtés des femmes dans leur lutte pour la liberté de choix.

Associations signataires :

  • 320 Rue Haute
  • Centre d’Action Laïque
  • CFFB
  • deMens.nu
  • Fédération des Centres de Planning et de Consultations
  • Fédération des centres pluralistes de planning familial
  • Fédération Laïque de Centres de Planning Familial
  • GACEHPA
  • Garance ASBL
  • LUNA
  • Médecins du monde
  • Sofélia – La Fédé militante des centres de planning familial solidaires
  • Synergie Wallonie pour l’Egalité entre les Femmes et les Hommes asbl
  • Vrouwenraad
  • VUB – Dilemma

Télécharger le communiqué (PDF)

Partager cette page