Colombie : La décision de ne pas dépénaliser l’avortement est une occasion manquée

03/03/2020

« Depuis 2006, la Cour constitutionnelle, au titre de sa décision C-355/06, dépénalise l’avortement lorsque la grossesse représente un risque pour la santé ou pour la vie de la femme, en cas de graves malformations du fœtus qui rendent celui-ci non-viable, ou lorsque la grossesse résulte d’un viol. Lundi 2 mars, la Cour devait prendre une décision sur un cas qui aurait pu faire avancer la dépénalisation de l’avortement, mais elle a décidé de ne pas se prononcer. »

Article complet => https://www.amnesty.fr/presse/colombie-la-dcision-de-ne-pas-dpnaliser-lavortemen

Partager cette page