SALVADOR – « Nous n’avons pas d’autre choix que de mettre au monde »

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans. Voor het gemak van de kijker, is de inhoud hieronder weergegeven in de alternatieve taal. Je kunt klikken op de link om naar de actieve taal over te schakelen.

C’est une violence faite aux femmes inimaginable. Teodora del Carmen Vásquez est en prison depuis dix ans et a vu sa peine de trente ans confirmée en appel le 13 décembre. Son seul crime est d’avoir accouché d’un bébé mort-né sur son lieu de travail, où on lui a refusé toute aide médicale. Et dans le fond, d’être une jeune femme pauvre. «Dans ce pays, en tant que femmes nous n’avons pas d’autre choix que de mettre au monde, mettre au monde, mettre au monde», résume une jeune militante pour la dépénalisation de l’avortement.

Lire l’article : http://www.liberation.fr/planete/2018/01/04/salvador-nous-n-avons-pas-d-autre-choix-que-de-mettre-au-monde_1620377