Argentine: des milliers de manifestants contre l’avortement

©Aitor Pereira/EPA/MAXPPP - epa07459257 Thousands participate in a protest against abortion in Buenos Aires, Argentina, 23 March 2019, where they demanded the Government implement 'policies that protect the child from conception'. EPA-EFE/Aitor Pereira

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Des milliers de personnes ont manifesté samedi à Buenos Aires contre l’avortement sous le slogan « marcher pour la vie » et en brandissant des foulards bleu ciel, en réaction au récent regain de mobilisation du mouvement pro-IVG des « foulards verts ».

Les manifestants, qui bénéficiaient du soutien de l’Église, ont déployé un grand drapeau argentin et brandi des centaines de banderoles avec des slogans tels que « ne tuons pas l’avenir » ainsi qu’une poupée géante représentant un foetus.

Des rassemblements similaires étaient organisés dans une soixantaine de villes du pays.

La question de l’avortement, qui en Argentine n’est autorisé qu’en cas de danger pour la vie de la mère ou de viol en vertu d’une loi de 1921, divise la population dans ce pays fortement influencé par l’Église catholique.

L’an dernier, un texte légalisant l’avortement avait été adopté par les députés, avant d’être rejeté par les sénateurs.

Depuis, les militants pro-avortement sont repartis en campagne, organisant des manifestations en brandissant des foulards verts, et faisant pression pour que les candidats aux élections présidentielles et législatives du 27 octobre prochain rendent publique leur position sur la question.

Environ 450 000 avortements clandestins sont pratiqués chaque année en Argentine, selon un rapport du Centre d’études de population (Cedes), un organisme privé.

 

https://www.lapresse.ca/international/amerique-latine/201903/23/01-5219387-argentine-des-milliers-de-manifestants-contre-lavortement.php