Malte: Le dernier pays de l’UE à avoir totalement interdit l’avortement

Leider ist der Eintrag nur auf Französisch verfügbar. Der Inhalt wird unten in einer verfügbaren Sprache angezeigt. Klicken Sie auf den Link, um die aktuelle Sprache zu ändern.

29/10/2019

POPE PIUS XI, décédé en 1939, décrit Malte comme «Malta Cattolicissima». Aujourd’hui, ce n’est plus aussi vrai qu’auparavant. Le premier schisme avec la doctrine catholique est survenu en 2011, lorsque le divorce a été légalisé après un référendum âprement disputé. Au cours des quatre dernières années, Malte a conservé sa première place au ILGA-Europe’s Rainbow Index, un classement de la politique de LGBT personnes dans 49 pays européens. Les couples de même sexe ont désormais les mêmes droits en matière de mariage et d’adoption.

Pourtant, Malte reste le seul État membre de l’Union européenne à interdire l’avortement en toutes circonstances. En vertu d’une loi datant de 1724, les femmes qui subissent un avortement à Malte risquent d’être emprisonnées jusqu’à trois ans. Le deuxième plus sévère UE pays, la Pologne, autorise l’avortement dans des circonstances très limitées (de même que l’Irlande du Nord, qui est encore plus stricte, même si une loi adoptée à Westminster au début du mois pourrait changer cela).

https://news-24.fr/malte-est-le-dernier-pays-de-lue-a-avoir-totalement-interdit-lavortement/