EUROPE : Le droit à l’avortement, un combat au long cours pour les femmes européennes

Leider ist der Eintrag nur auf Französisch verfügbar. Der Inhalt wird unten in einer verfügbaren Sprache angezeigt. Klicken Sie auf den Link, um die aktuelle Sprache zu ändern.

A la rencontre des anti-avortement polonais.
Le droit à l’avortement est toujours menacé en Pologne. Dans le pays, 1 100 IVG ont été pratiquées légalement en 2018. 150 000 clandestinement, selon les associations. C’est l’un des pays européens où le droit à l’avortement est le plus restrictif. Depuis 1993, il n’est autorisé que dans trois cas : viol ou inceste, danger pour la vie de la mère et malformation du fœtus… Mais, ces conditions très strictes sont encore trop larges pour les nombreux militants anti-avortement. Thomas Giraudeau les a rencontrés à Varsovie.

En Allemagne, une question sensible
Témoin : la révision du paragraphe 219a du Code pénal allemand, un article hérité de l’Allemagne hitlérienne, qui interdit aux médecins d’informer sur leur pratique de l’IVG.
Une révision réclamée par de nombreux praticiens, repoussée à plusieurs reprises et finalement obtenue a minima.
Symbole d’un droit à l’avortement toujours à conquérir pour les Allemandes. À Berlin, le reportage de Julien Mechaussie.

http://www.rfi.fr/emission/20190228-pologne-droit-avortement-menace-ivg-allemagne-praticiens-umunna-frondeur