OHIO : l’avortement risque bientôt la peine de mort ?

Leider ist der Eintrag nur auf Französisch verfügbar. Der Inhalt wird unten in einer verfügbaren Sprache angezeigt. Klicken Sie auf den Link, um die aktuelle Sprache zu ändern.

Cette nouvelle a fait l’effet d’une bombe sur les réseaux sociaux. Après avoir interdit l’IVG (Interruption Volontaire de Grossesse) pour une femme enceinte de plus de 6 semaines, l’Etat de l’Ohio souhaite maintenant supprimer définitivement le droit à l’avortement en adoptant un projet de loi à la Chambre. La peine de mort serait même envisagée. On peut comprendre que le pays soit divisé et que l’Ohio soit au cœur des débats. Baptisée « House Bill 565 », cette loi avance qu’un fœtus est considéré comme un être humain à naître. Autrement dit, si une femme décide d’avorter, ce sera perçu comme un meurtre et donc elle sera jugée comme tout autre criminel. Aucune exception n’est prévue, et ce, même en cas de danger pour la vie de la mère, de viol ou d’inceste. Face à cette loi déclarée « dangereuse », influençant les naissances forcées, de nombreuses associations appellent à la mobilisation pour préserver le droit à l’IVG et pour que l’Ohio n’incite pas d’autres Etats à suivre le mouvement.