Les passeuses de la liberté

« Des Américaines qui supplient des Mexicaines de leur venir en aide. Cette situation ubuesque est la conséquence directe de l’annulation par la Cour suprême des Etats-Unis, en juin 2022, de l’arrêt Roe v. Wade, qui garantissait le droit à l’avortement aux Américaines. Depuis, 15 Etats sur 50 ont complètement banni l’accès à l’IVG. Entre-temps, le Mexique a fait le chemin inverse et l’a dépénalisé en septembre 2023.

Les militantes féministes mexicaines aidaient des milliers de leurs compatriotes à avorter clandestinement, à domicile, à l’aide de pilules. Une expérience et un savoir-faire qu’elles ont décidé de transmettre à leurs voisines, mettant en place un réseau solidaire de contrebande de pilules abortives entre les deux pays. Elles reçoivent tous les jours une centaine d’appels au secours venant des Etats-Unis, et notamment du Texas, qui a interdit l’avortement même en cas de viol. Dans cet Etat ultra-conservateur frontalier du Mexique, le combat entre les collectifs féministes et les militants anti-IVG fait rage. Les équipes d' »Envoyé spécial » sont allées à la rencontre des féministes au Mexique et ont également rencontré les activistes du Texas qui pourchassent dans tout le pays les femmes tentant de se procurer les médicaments nécessaires pour avorter. « 

Un reportage d’Ingrid Piponiot, Alex Gohari, Sophie Przychodny, Rémi Vorano et Raynald Lellouche.

https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/envoye-special/envoye-special-du-jeudi-11-janvier-2024_6259713.html