Irlande du Nord: Les députés britanniques soutiennent l’accès à l’avortement et au mariage pour tous

Manifestation en faveur de l'avortement en Irlande du Nord le 26 février 2019 à Londres ((c) Afp

Londres (AFP) – Les députés britanniques ont voté mardi des amendements pour étendre le droit à l’avortement et au mariage entre personnes du même sexe en Irlande du Nord, si aucun gouvernement local n’est formé d’ici le 21 octobre.

Dépourvue d’exécutif depuis janvier 2017, la province britannique voit ses affaires courantes gérées par Londres. Mardi, des députés travaillistes en ont profité pour présenter et faire adopter ces amendements, et ainsi tenter de contourner l’opposition du principal parti nord-irlandais DUP à tout assouplissement sur ces questions.

Contrairement au reste du Royaume-Uni où il est autorisé depuis 1967, l’avortement est illégal en Irlande du Nord, sauf si la grossesse menace la vie de la mère. Les contrevenantes risquent une peine d’emprisonnement à vie, en vertu d’une loi datant de 1861.

Le mariage entre personnes de même sexe, autorisé partout ailleurs au Royaume-Uni, y est également interdit.

En juin 2017, la Cour suprême britannique avait estimé que l’interdiction de l’IVG en Irlande du Nord était contraire aux droits de l’homme, sans toutefois se prononcer sur sa légalité en raison de questions de procédure.

Le gouvernement de la Première ministre conservatrice Theresa May avait déjà déclaré que le sujet devait être résolu localement. Et le DUP, allié au Parlement du parti conservateur, s’était fermement opposé à toute libéralisation des lois sur l’avortement ou le mariage.

Mais l’impatience a grandi au Parlement de Westminster à Londres, avec de nombreux élus soutenant le changement et même dans les rangs de Theresa May.

– « Grand pas en avant » –

La secrétaire d’Etat au ministère des Femmes et de l’Egalité, la conservatrice Penny Mordaunt, a salué « un pas en avant bienvenu ».

« Le Parlement s’est mis d’accord pour remédier au manque d’accès à un avortement sûr en Irlande du Nord. Nous devons garantir que les femmes puissent recevoir les soins dont elles ont besoin dans tout le Royaume-Uni », a-t-elle tweeté mardi.

« Il y a encore du chemin à faire, mais aujourd’hui, c’est un grand pas en avant #TheNorthISNext #LoveEgality », a aussi tweeté la députée travailliste, Stella Creasy, qui a porté l’amendement sur l’avortement.

Pour le député travailliste Conor McGinn, qui a présenté celui sur le mariage pour tous, c’est une « victoire fantastique ».

« La communauté LGBT d’Irlande du Nord sait désormais que Westminster agira pour garantir l’égalité et le respect de tous les citoyens, et leur donner finalement le droit de se marier avec la personne qu’ils aiment », a-t-il déclaré.

L’amendement sur le mariage pour tous a été adopté par 383 voix contre 73, tandis que celui sur le droit à l’avortement a été adopté par 332 voix contre 99.

Ils doivent encore être approuvés par la chambre des Lords, la chambre haute du parlement britannique et ne pourront être effectifs si un gouvernement régional est restauré avant le 21 octobre.https://www.nouvelobs.com/sante/20190709.AFP0180/les-deputes-britanniques-soutiennent-l-acces-a-l-avortement-et-au-mariage-pour-tous-en-irlande-du-nord.html